MENU
Recherchez votre formation
  • imprimer
  • Envoyer un mail

Brancardier

L’ensemble de la formation comprend 105 heures d’enseignement théorique et pratique en institut de formation et en stage réparti comme suit :

- 70 heures d’enseignement en institut de formation
- 35 heures d’enseignement en établissement de santé ou structure de soins.

Aptitudes

- Dynamisme et fiabilité

- Aimer le contact humain, l'échange

- Bonne résistance moral et physique 

- Disponibilité en cas d'urgence

Contenu

- Fondamentaux :

  • Organisation Hospitalière, Rôle et Missions d'un Brancardier
  • Ethique, Législation et Déontologie
  • Communication et transmissions entre les différents interprofessionnels

- Ergonomie et Manutention

  • Ergonomie
  • Manutention de malades
  • Manutention de malade appareillés

- Gestes et soins d'Urgences :

  • AFGSU 1
  • Les complications liées au transport de malades

Notre enseignement est basé sur une pédagogie active et participative intégrant des cours magistraux, des travaux de groupe et des ateliers d'apprentissage pratiques. Une approche pratique par la "mise en situation professionnelle simulée" permettra de se rapprocher des conditions réelles du métier et un suivi pédagogique individualisé donnera à chaque élève la possibilité d'identifier ses difficultés, de déterminer ses axes de progrès et d'évaluer sa progression. L'équipe pédagogique met à disposition des élèves des ressources et des moyens qui le guideront dans son apprentissage.

VALIDATION

L'attestation de brancardier est délivrée par l'Institut de Formation d'Ambulancier aux candidats ayant suivi et validé l'ensemble des compétences prévues dans le réferentiel de formation. L'AFGSU 1 est délivré sous l'autorité du CESU à l'issue de la formation.

Accès à la formation

- Avoir 18 ans ou plus.

- Présenter un certificat médical de non-contre-indications à la profession : il précise l’absence de problèmes locomoteurs et/ou psychiques et/ou d’un handicap incompatible avec la profession (visuel, auditif, amputation d’un membre…).

- Présenter un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France. Il est établi en même temps que le certificat médical de non-contre-indications par le même médecin.

Haut de page